02
Nov
13

La première partie d’une interview réalisée le 16 octobre par les éditions Scrineo :) Qu’est-ce-qui vous attire en particulier dans la Fantasy ? Sans doute le fait de pouvoir faire vivre à volonté des créatures surnaturelles maléfiques. Cela dit, même si le terme Fantasy recouvre un genre très étendu de nos jours, les Héritiers de l’Aube est plutôt une série fantastique. Contrairement aux histoires de Fantasy, l’action se déroule chaque fois dans un temps et un espace réels (dans le tome 1, Paris pendant la Guerre de Cent Ans). Tout l’intérêt vient du fait que j’ajoute à ce contexte réaliste des éléments et des personnages surnaturels. Mais certains codes Fantasy sont quand même très présents, puisqu’on retrouve en particulier un Merlin pas si gentil que ça, et également de sanguinaires et cauchemardesques créatures. Parmi les trois Héritiers que vous nous présentez dans ce tome 1, lequel est votre préféré ? Du haut de ses dix-huit ans, Alex est un jeune homme du 21eme siècle courageux et volontaire, même s’il manque d’assurance. À douze ans seulement, Tom a déjà vécu beaucoup d’épreuves et conserve de nombreuses blessures de son passé dans l’East End du 19eme siècle. Avec ses vingt-deux ans et son vécu de brigande du 18eme siècle, Laure paraît la plus aguerrie des trois, elle a tout pour devenir le chef du groupe (même si Alex ne l’entend pas ainsi). Leurs caractéristiques en font trois individus attachants. En fait, pendant que j’écrivais le tome 1, je préférais tour à tour chacun des trois. Et je n’ai pas encore réussi à arrêter un choix définitif :) Et vous, si vous apparteniez à une époque révolue comme vos héros, laquelle serait-ce ? Houla, difficile de trancher :) Il y a tellement de périodes du passé qui me fascinent… Disons qu’en théorie, je me serais bien vu vivre entre les 11eme et 13eme siècle, en pleine ère médiévale. Je pense que je ne me suis jamais remis de mes rêves de petit garçon, quand je voulais devenir un chevalier d’aventure :) Mais comme je l’annonçais, tout cela reste très théorique, car survivre longtemps en cet âge barbare n’était vraiment pas aisé. À part ça, j’aime aussi beaucoup l’époque d’Henri IV et celle de Louis XIV. Pas automatiquement mieux pour faire de vieux os, c’est vrai :)

Publicités

0 Responses to “La première partie d’une interview réalisée le 16 octobre par les éditions Scrineo :) Qu’est-ce-qui vous attire en particulier dans la Fantasy ? Sans doute le fait de pouvoir faire vivre à volonté des créatures surnaturelles maléfiques. Cela dit, même si le terme Fantasy recouvre un genre très étendu de nos jours, les Héritiers de l’Aube est plutôt une série fantastique. Contrairement aux histoires de Fantasy, l’action se déroule chaque fois dans un temps et un espace réels (dans le tome 1, Paris pendant la Guerre de Cent Ans). Tout l’intérêt vient du fait que j’ajoute à ce contexte réaliste des éléments et des personnages surnaturels. Mais certains codes Fantasy sont quand même très présents, puisqu’on retrouve en particulier un Merlin pas si gentil que ça, et également de sanguinaires et cauchemardesques créatures. Parmi les trois Héritiers que vous nous présentez dans ce tome 1, lequel est votre préféré ? Du haut de ses dix-huit ans, Alex est un jeune homme du 21eme siècle courageux et volontaire, même s’il manque d’assurance. À douze ans seulement, Tom a déjà vécu beaucoup d’épreuves et conserve de nombreuses blessures de son passé dans l’East End du 19eme siècle. Avec ses vingt-deux ans et son vécu de brigande du 18eme siècle, Laure paraît la plus aguerrie des trois, elle a tout pour devenir le chef du groupe (même si Alex ne l’entend pas ainsi). Leurs caractéristiques en font trois individus attachants. En fait, pendant que j’écrivais le tome 1, je préférais tour à tour chacun des trois. Et je n’ai pas encore réussi à arrêter un choix définitif :) Et vous, si vous apparteniez à une époque révolue comme vos héros, laquelle serait-ce ? Houla, difficile de trancher :) Il y a tellement de périodes du passé qui me fascinent… Disons qu’en théorie, je me serais bien vu vivre entre les 11eme et 13eme siècle, en pleine ère médiévale. Je pense que je ne me suis jamais remis de mes rêves de petit garçon, quand je voulais devenir un chevalier d’aventure :) Mais comme je l’annonçais, tout cela reste très théorique, car survivre longtemps en cet âge barbare n’était vraiment pas aisé. À part ça, j’aime aussi beaucoup l’époque d’Henri IV et celle de Louis XIV. Pas automatiquement mieux pour faire de vieux os, c’est vrai :)”



  1. Laisser un commentaire

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :