15
Sep
14

Si l’on en croit Alba, les apparences sont trompeuses. Cet étrange motif serait-il un signe crypté destiné aux forces obscures ? :) Extrait du chapitre 4, tome 3 :) « – Tant que ces soûlards feront la fête, on n’dormira pas, constata le Cockney, qui commençait à s’inquiéter. Les couchettes que le masqué nous a montrées sont au fond d’la salle. Tu crois qu’ils vont continuer longtemps ? – Je l’ignore. Autant que ce qui nous attend demain… – Ouais, j’pense comme toi. Ça va être dur d’échapper à ces voyous et d’récupérer Laure saine et sauve. Sans parler d’la Pierre… – Je crains que nous ne rencontrions davantage d’obstacles que prévu, Tom… – Pourquoi ? Tu ressens l’mal par ici ? – C’est plutôt un phénomène inédit qui me préoccupe. – Vas-y, explique, souffla le Cockney en feignant de boire son pot pour échapper aux regards inquisiteurs de la bohémienne et du borgne. – C’est à dessein que j’ai touché le bras de leur chef. J’escomptais découvrir son esprit, ainsi que je le fis avec le vieux Chinois, sur la plage*. – T’as appris quoi ? – Pas le moindre détail, justement. Il m’est resté hermétique. – Peut-être à cause de ton talent pas très sûr, non ? Le mien m’en fait voir aussi. On débute… – Cela se peut, en effet. Mais si l’explication réside ailleurs, si cet homme parvient à me dissimuler volontairement son aura et ses souvenirs, alors son apparence nous trompe. Il est autre que ce qu’il prétend. »

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/XmHUec
Advertisements

0 Responses to “Si l’on en croit Alba, les apparences sont trompeuses. Cet étrange motif serait-il un signe crypté destiné aux forces obscures ? :) Extrait du chapitre 4, tome 3 :) « – Tant que ces soûlards feront la fête, on n’dormira pas, constata le Cockney, qui commençait à s’inquiéter. Les couchettes que le masqué nous a montrées sont au fond d’la salle. Tu crois qu’ils vont continuer longtemps ? – Je l’ignore. Autant que ce qui nous attend demain… – Ouais, j’pense comme toi. Ça va être dur d’échapper à ces voyous et d’récupérer Laure saine et sauve. Sans parler d’la Pierre… – Je crains que nous ne rencontrions davantage d’obstacles que prévu, Tom… – Pourquoi ? Tu ressens l’mal par ici ? – C’est plutôt un phénomène inédit qui me préoccupe. – Vas-y, explique, souffla le Cockney en feignant de boire son pot pour échapper aux regards inquisiteurs de la bohémienne et du borgne. – C’est à dessein que j’ai touché le bras de leur chef. J’escomptais découvrir son esprit, ainsi que je le fis avec le vieux Chinois, sur la plage*. – T’as appris quoi ? – Pas le moindre détail, justement. Il m’est resté hermétique. – Peut-être à cause de ton talent pas très sûr, non ? Le mien m’en fait voir aussi. On débute… – Cela se peut, en effet. Mais si l’explication réside ailleurs, si cet homme parvient à me dissimuler volontairement son aura et ses souvenirs, alors son apparence nous trompe. Il est autre que ce qu’il prétend. »”



  1. Laisser un commentaire

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :