28
Oct
14

Extrait du chapitre 9, tome 3 de Les Héritiers de l’Aube – éditions Scrineo qui sortira le 6 novembre. Tandis que je m’entraîne à pratiquer un peu de magie Fomoré, Alba et Tom s’embarquent pour une partie de chasse à hauts risques :) « Alba rapprocha son cheval de celui de Tom avant de donner à son ami ce que tous les témoins prirent pour une fraternelle accolade. – Méfie-toi de Trévenac, chuchota-t-elle. Il ne transpire pas seulement le mal. Je le ressens terrorisé. Je saurai te rejoindre, s’il le faut. Un coup de feu résonna entre les frondaisons. Le signal du départ de la vénerie. Trois heures auparavant, des chasseurs à pied avaient longuement rabattu cerfs, daims et sangliers. Des hommes armés de piques attendaient, réunis en cercles au fond de la forêt. Les gibiers poursuivis par les cavaliers et les meutes de chiens allaient fuir jusqu’à se jeter dans les pièges. Il ne resterait plus alors qu’à sonner l’hallali, à frapper puis à achever les bêtes agonisantes. La grande chasse à courre pouvait commencer… – En avant, Monsieur ! clama Trévenac en levant un bras. Tâchons de faire honneur au roi, qui vous reçoit si aimablement ! Sans hésiter, Tom talonna son cheval pour galoper dans le sillage du marquis. Ce dernier avait prétendu un peu plus tôt ne pas vouloir s’encombrer de chiens, afin de garder pleine liberté de direction. Accrochée au flanc de sa bête, une longue pique se balançait. Si Alba voyait juste, Tom devrait se défendre avec deux minables couteaux. »

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/1rQYpI7
Publicités

0 Responses to “Extrait du chapitre 9, tome 3 de Les Héritiers de l’Aube – éditions Scrineo qui sortira le 6 novembre. Tandis que je m’entraîne à pratiquer un peu de magie Fomoré, Alba et Tom s’embarquent pour une partie de chasse à hauts risques :) « Alba rapprocha son cheval de celui de Tom avant de donner à son ami ce que tous les témoins prirent pour une fraternelle accolade. – Méfie-toi de Trévenac, chuchota-t-elle. Il ne transpire pas seulement le mal. Je le ressens terrorisé. Je saurai te rejoindre, s’il le faut. Un coup de feu résonna entre les frondaisons. Le signal du départ de la vénerie. Trois heures auparavant, des chasseurs à pied avaient longuement rabattu cerfs, daims et sangliers. Des hommes armés de piques attendaient, réunis en cercles au fond de la forêt. Les gibiers poursuivis par les cavaliers et les meutes de chiens allaient fuir jusqu’à se jeter dans les pièges. Il ne resterait plus alors qu’à sonner l’hallali, à frapper puis à achever les bêtes agonisantes. La grande chasse à courre pouvait commencer… – En avant, Monsieur ! clama Trévenac en levant un bras. Tâchons de faire honneur au roi, qui vous reçoit si aimablement ! Sans hésiter, Tom talonna son cheval pour galoper dans le sillage du marquis. Ce dernier avait prétendu un peu plus tôt ne pas vouloir s’encombrer de chiens, afin de garder pleine liberté de direction. Accrochée au flanc de sa bête, une longue pique se balançait. Si Alba voyait juste, Tom devrait se défendre avec deux minables couteaux. »”



  1. Laisser un commentaire

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :