Archive Page 2

13
Juin
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2snvkPP
07
Juin
17

C’est aujourd’hui, le 7 juin, que mon « Mérovingiens » paru chez Pygmalion débarque dans les bacs des libraires, waouh :) Et moi, j’en profite pour refaire ma déco avec mes exemplaires d’auteur :)

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2sCF5Xu
30
Mai
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2rf34eO
30
Mai
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2quHS7E
30
Mai
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2quApFm
30
Mai
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2rfkCaW
29
Mai
17

Good bye, Les Imaginales 2017 :) Un petit album-souvenir, avec les potes Laetitia Pascaud Laosakoune et Nathan Laroppe, un Patrick Mc Spare qui travaille encore quand tout le monde est parti déjeuner et une super libraire qui aura été mon unique photo de cosplay durant cette édition :)

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/1hgTHA2

23
Mai
17

Les Imaginales, j’en suis revenu hier soir et c’était purement gé-nial, comme d’habitude :) J’ai revu les copains auteurs, je m’en suis fait de nouveaux, bref, que du bonheur. Merci à toutes celles et ceux qui ont fait un arrêt à mon stand, votre sympathie et votre enthousiasme me sont précieux. J’ai aussi pris quelques photos et celle-ci me permet de vous rappeler que Aelfic, mon petit dernier, est disponible en librairie depuis le 11 mai :)

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2qK8m3p
16
Mai
17

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2qmBnSS
09
Mai
17

Extrait du chapitre 2 de « Mérovingiens », où l’on fait connaissance avec une fort vénéneuse beauté :) « Valesta secoua nonchalamment son opulente chevelure et une cascade brune roula sur ses omoplates. Dès son entrée, d’un seul geste, elle venait d’allumer le feu dans le cœur des mâles rassemblés autour de la grande table. Elle en était consciente, forte d’une expérience qu’elle aurait aimé ne jamais acquérir. Les quinze guerriers réunis autour du roi Euric 1er se turent d’un coup, tournant leurs trognes de loups affamés vers cette gracile jeune fille qui faisait lentement glisser sa tunique sur ses jambes. Concentrée sur chaque détail de sa tâche, elle dévoila ses seins lourds et fermes, son ventre et ses cuisses nerveuses. Seul un pagne étroit lui couvrait maintenant le sexe et elle affecta un instant de se sentir intimidée, presque apeurée. Elle fixa le sol en ôtant les sandales qui couvraient ses pieds. Puis elle redressa la tête, semblant se faire violence, donnant à voir des iris bleu-ciel évocateur de pureté, un visage à l’ovale parfait, un nez mutin, des lèvres charnues et sensuelles. Prédateurs-nés, les hommes appréciaient les femmes soumises et vulnérables qui attisaient leur désir. Et le désir, Valesta excellait à le susciter, tant par sa grande beauté que par son apparence fragile. Il en était ainsi depuis sa sortie de l’enfance. Pour son plus grand malheur durant des années. Pour son plus grand avantage aujourd’hui. D’un bond souple, elle grimpa sur la table et le feu se changea en brasier. Si ces rudes combattants avaient pu suspecter que son esprit à elle demeurait glacial, leur envie féroce s’en serait trouvée émoussée. Mais la jeune fille contrôlait la moindre de ses expressions, de ses soupirs alanguis. Elle offrirait à chacun un spectacle exceptionnel, puisque le roi Euric l’avait convoquée pour cela. »

via Patrick Mc Spare – Patrice Lesparre http://ift.tt/2pqC5KU